L’Union départementale des Associations Familiales (UDAF) est une organisation qui assure un renforcement de la légitimité de l’institution familiale en France. L’organisme utilise son vaste réseau associatif pour mener à bien ses missions. Indépendantes, les UDAF sont encadrées par la Loi et la constitution française. Mais savez-vous seulement quelles sont les raisons de l’implantation de l’institution ? Pour en savoir davantage, nous vous proposons devoir l’article suivant.

L’UDAF : De quoi s’agit-il ?

UDAF est le diminutif de l’Union Départementale des Associations Familiales. Il s’agit d’une association de service public qui a vu le jour il y a plus d’un siècle, avec un statut régi par le code de l’action sociale et des familles.

C’est un organisme qui est encadré par la politique familiale en France, il est constitué en exclusivité de personnes morales. Aux yeux de la Loi, les UDAF sont les représentants officiels des familles auprès du pouvoir public. Une UDAF est implantée dans chaque département français pour plus de proximité.

En 1942, la Loi Gounot a été instaurée pour a mise en place de l’Union nationale des associations familiales (UNAF). Trois ans après, cette Loi a été annulée pour la mise en place de la nouvelle UNAF, qui a en même temps créé l’union départementale des associations familiales.

Ce sont les fédérations, les confédérations, les associations familiales et autres…qui font parties de l’association.

famille

Les trois grands principes de l’UDAF

L’UDAF est axé sur trois grands principes.

Une émission d’avis au pouvoir public

L’association émet ses avis au pouvoir public sur tout ce qui concerne les situations familiales. Par la suite, des mesures et des solutions en conformité avec l’intérêt moral et matériel de chaque famille sont proposées.

Une représentation des familles auprès des pouvoirs publics

L’organisme est le représentant officiel de toutes les familles auprès du pouvoir public, assurant la défense de leurs intérêts. 

La gestion des services d’intérêt familial

L’UDAF est en mesure de gérer tout ce qui concerne les services familiaux, qui lui sont confiés par les pouvoirs publics.

Fédérées à l’UNAF, les UDAF sont par ailleurs des institutions interdépendantes. Elles sont ancrées dans la subsidiarité en donnant aux associations la liberté de gérer leurs activités par elles-mêmes tout en assurant la coordination de leurs actions.

prendre note

L’UDAF : Une mission institutionnelle

Chaque association de chaque département assure la promotion et la représentation de chaque famille, peu importe leurs particularités.

Toutes les associations familiales au sein du département concerné sont alors regroupées et sont coordonnées de manière à animer le mouvement familial. L’institution est alors composée par :

  • Les membres actifs, qui concernent les organisations dont le siège se trouve au sein même du département, ce sont plus exactement toutes les institutions locales ;
  • Les membres associés, sont les autres organisations qui ne font pas figure d’associations de famille, mais exercent une activité sur le territoire local.

Des délégués familiaux sont mis en place pour œuvrer au profit des familles. Le financement est généré par ce que l’on appelle fonds spécial, qui est attribué selon le nombre de voix des familles membres.

Une mission pour la gestion des services familiaux

Comme évoqués précédemment, la gestion des services familiaux est également à la charge des UDAF. Chaque établissement médico-social ou social dans la région bénéficie d’une protection juridique. Les personnes à difficultés physiques ou mentales doivent être sous-tutelle par une personne proche : Une personne de la famille, un ami ou encore un voisin.

La gestion des prestations familiales fait également parties de cette section, ce qui procure un accompagnement budgétaire important pour les familles adhérentes dans le cadre de la protection de l’enfance.

La médiation familiale, les crèches, les gardes alternées…Tout cela est à la charge des UDAF. Les financements se font par l’État ou les caisses d’allocations familiales au niveau départemental.

Comment devenir membre de l’UDAF ?

La demande d’adhésion à l’UDAF de votre département doit se faire par lettre adressée au président, avec des documents justificatifs :

  • Un récépissé de la déclaration faite à la préfecture ;
  • Un justificatif d’adhésion à un mouvement familial national ou encore une fédération faisant partie de l’UNAF ;
  • Un extrait d’une publication dans un journal officiel ;
  • Un statut de l’organisation ;
  • Les membres du bureau et du conseil d’administration de l’association ;
  • Le rapport financier le plus récent en date ;
  • Les membres.

La cotisation se calcule en fonction du nombre de membres de l’association.

Conclusion

Devenir adhérent aux UDAF revient à faire partie d’un vaste réseau qui est reconnu par le pouvoir public et bénéficier d’un appui auprès des élus et des partenaires au niveau local. Il est même possible de faire remonter ses préoccupations au niveau international en devenant membre de l’association.