Construction d’une maison individuelle : quelles étapes ?

La construction d’une maison est généralement un projet de grande envergure. Elle prend en compte plusieurs paramètres et se base essentiellement sur vos goûts. Mais, du projet à sa concrétisation, le chemin peut être long. Entre le choix du terrain et du constructeur, les travaux de gros œuvre et de second œuvre, les étapes inhérentes à la construction d’une maison individuelle sont multiples. Cet article se propose de les aborder pour vous en donner un aperçu. Tour d’horizon.

L’analyse du projet de construction et le choix du terrain

Construire une maison est un projet délicat qui nécessite que vous preniez du temps pour réfléchir. Pour ce faire, vous devez prendre la peine d’évaluer le coût d’un tel projet. Il sera tributaire du type de maison auquel vous aspirez, de vos besoins, de vos goûts, mais aussi du montant de votre apport personnel. Une fois votre apport personnel estimé, c’est le moment de calculer votre capacité d’emprunt. À cette étape, vous devez vous rendre chez un courtier ou auprès d’une banque.

Outre ces aspects, la recherche du terrain est aussi une modalité importante dans le cadre de ce projet. Il importe que la parcelle de votre choix corresponde au type de maison auquel vous aspirez, tout en respectant le plan local d’urbanisme. L’accessibilité du terrain, la présence de commerces de proximité, la superficie et l’orientation du terrain sont autant de paramètres à considérer à cet effet.

Le choix du professionnel, l’élaboration des plans et l’étude de sol

Le choix du professionnel est une étape importante pour votre projet de construction. Vous avez le choix entre un architecte, un constructeur et un maître d’œuvre. Nous vous conseillons tout de même de préférer le choix d’un constructeur qui se chargera aussi des formalités administratives de votre projet : d’ailleurs, en cliquant ici, vous trouverez des constructeurs de maisons expérimentés dont le concours vous offre de multiples garanties.

Construction de maison individuelle

Comme le choix du constructeur, la réalisation des plans est aussi une étape primordiale. Elle vous permet d’avoir un aperçu du rendu final de votre maison. Les plans sont importants dans la mesure où ils déterminent la constructibilité du terrain, votre marge de manœuvre, les aménagements intérieurs et extérieurs, de même que les contraintes légales. Vous aurez le choix entre des plans personnalisés et des plans sur catalogue. Tout dépend du professionnel à qui vous confierez le projet.

Pour ce qui est de l’étude de sol, elle est obligatoire depuis la loi Elan du 23 novembre 2018 dans le cadre d’une construction de maison individuelle. Encore appelée étude géotechnique, l’étude de sol a pour but d’apprécier la nature du sol afin de déterminer le type de fondations le plus indiqué. L’objectif est de garantir autant que possible la stabilité de votre future maison. L’étude de sol doit être antérieure à la vente du terrain et incombe au vendeur. D’ailleurs, la plupart des assureurs l’exigent.

Les travaux de gros œuvre

Les travaux de gros œuvre pour la construction d’une maison individuelle sont de diverses natures.

La préparation du terrain

Encore appelée terrassement, la préparation du terrain est la première étape d’un chantier. Elle consiste à rendre le terrain propice à la construction et intègre plusieurs autres travaux. Ainsi, le décaissement, le piquetage, l’évacuation des eaux et le déblaiement font partie des étapes qui constituent le terrassement.

Les fondations et le soubassement

Pour la construction d’une maison individuelle, les fondations sont essentielles. Elles sont d’une importance capitale et constituent le socle même de la maison. C’est à la faveur des fondations que vous pouvez définir les répartitions des poids sur le sol. C’est compte tenu de la délicatesse de cette étape que les spécialistes recommandent souvent la réalisation d’une étude de terrain en amont des fondations. Ainsi, les résultats de cette étude orienteront le professionnel quant à la profondeur idéale pour la mise en place des fondations.

Quant au soubassement, il consiste en la pose des premiers parpaings ou des premières briques sous la terre. Selon la nature de votre terrain, le soubassement peut être un vide sanitaire, un sous-sol ou un hérisson.

Le dallage

Comme les fondations, le dallage est l’une des structures les plus importantes de votre future maison. Il s’agit d’une large plaque de béton armé, directement établie soit sur le plancher du rez-de-chaussée lequel est en amont recouvert d’un isolant thermique, soit sur le niveau le plus bas. Là, l’isolant thermique se trouve sous le plancher du rez-de-chaussée.

La construction des murs

Les murs porteurs constituent l’ossature de la maison. Pour élever les murs porteurs, vous avez le choix entre plusieurs matériaux comme la brique, le bois, le béton cellulaire ou le parpaing. Le choix de l’un ou l’autre de ces matériaux va essentiellement dépendre du confort thermique et acoustique que vous souhaitez avoir dans votre maison individuelle.

maison individuelle moderne

La charpente et la couverture

La charpente et la couverture sont deux étapes liées. La charpente sert de soutien à la couverture et permet de garantir la stabilité de la construction. La pose de la couverture ou mise hors d’eau, comme son nom l’indique, consiste à assurer l’étanchéité du toit. Vous avez le choix entre le zinc, l’ardoise ou les tuiles pour couvrir votre maison. Toutefois, le matériau choisi doit être en accord avec les règles d’urbanisme applicables dans votre région.

Les travaux de second œuvre

Les travaux de second œuvre ont pour but d’assurer l’habitabilité de la maison. Au nombre de ces travaux, vous trouverez :

  • La plomberie
  • L’isolation et le cloisonnement
  • La ventilation
  • Le chauffage et la climatisation

Les finitions

Comme leur appellation le laisse imaginer, les finitions sont la dernière étape des travaux de construction. Elles consistent essentiellement en l’aménagement intérieur et la décoration. Il s’agit des travaux tels que les revêtements de sol, les revêtements muraux et peintures, l’éclairage intérieur, les menuiseries intérieures, les travaux de façade.

Toutefois, il ne faut pas occulter les travaux d’aménagement extérieur (clôture et portail, allées de jardin et accès garage, terrasse, etc.) qui ont pour but de sécuriser le périmètre de la maison et à en rendre les abords pratiques et agréables à la vue.

La réception du chantier

C’est l’étape ultime de votre projet de construction. Elle suppose que la construction de votre maison individuelle est achevée et que vous pouvez maintenant la réceptionner et l’habiter. En présence de votre constructeur, vous allez procéder à un contrôle pour vous assurer que l’ouvrage qui vous est présenté respecte les plans.

Pour ce faire, une visite complète et minutieuse de la maison est nécessaire. Elle permet de vérifier la plomberie, l’électricité, les sols, murs et plafonds, les surfaces des pièces de la maison, le système chauffage et la ventilation, la toiture, les équipements, etc.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn