5 choses à savoir sur le filet anti-chute

Dans l’exercice de leur métier, les ouvriers s’exposent à différents risques, surtout lorsqu’ils effectuent des travaux en hauteur. Sans dispositifs de sécurité, un accident peut rapidement survenir. Pour limiter les risques, il est préférable d’investir dans un filet de protection et de sécurité.

À quoi sert un filet anti-chute ?

Les filets de sécurité constituent des dispositifs de protection collective. Ils n’empêchent pas les chutes, mais vous aident à les éviter. On préconise essentiellement l’utilisation de filet anti-chute lors des travaux (d’ailleurs découvrez le dispositif ma prime renov 2021 ) en hauteur. Il s’agit même d’une obligation légale imposée aux entreprises de travaux pour assurer la sécurité de leurs ouvriers. Le filet anti-chute fait en effet partie des outils de protection prévus par la règlementation pour amortir les chocs en cas de chute. Pour respecter les normes en vigueur, l’idéal est de confier la pose d’un filet de protection anti-chute à une entreprise spécialisée.

Il est important d’accorder une attention particulière au choix de votre filet anti-chute. Vous devez notamment considérer les classes et les normes en vigueur en matière de filet de protection. Le but est de garantir un niveau de sécurisation optimal sur le lieu des travaux. Vous éviterez ainsi les conséquences des chutes éventuelles (baisse de productivité, arrêt de travail, etc.).

En quoi le filet anti-chute est-il fabriqué ?

Un filet de protection anti-chute est constitué de mailles plus ou moins serrées. En fonction des capacités de réception de ces dernières et de leur possibilité d’usage, les filets se déclinent donc en plusieurs modèles. Cela signifie tout simplement que vous pouvez choisir la largeur de vos mailles selon le niveau de protection recherché. Bien entendu, le choix de la matière est tout aussi important. Vous pouvez par exemple opter pour un filet anti-chute en polypropylène ou en tissu.

filet de protection anti-chute

En fonction de leurs propriétés et de leur qualité, on peut classer les filets anti-chute en 4 catégories :

  • Les filets de classe A1 : longueur de maille de 60 mm et énergie à la rupture minimale de 2,3 kJ/M
  • Les filets de classe A2 : longueur de maille de 100 mm et énergie à la rupture minimale de 2,3 kJ/M
  • Les filets de classe B1 : longueur de maille de 60 mm et énergie à la rupture minimale de 4,4 kJ/M
  • Les filets de classe B2 : longueur de maille de 100 mm et énergie à la rupture minimale de 4,4 kJ/M

La préparation d’un chantier avec la pose de filet de sécurité anti-chute nécessite plusieurs précautions. Vous devez identifier en amont vos besoins ainsi que les contraintes rattachées à la structure d’implantation. Votre choix se fera ainsi selon les dimensions et les risques de coupure (liés aux frottements et à la chaleur) du dispositif, sans oublier les points d’attache envisageables au niveau de la structure.

Où installer un filet anti-chute ?

Le filet anti-chute a sauvé des vies plus d’une fois sur des chantiers. Il offre une protection optimale contre les chutes accidentelles. Il s’avère aussi utile pour réceptionner des équipements de manutention. Certains charpentiers s’en servent même pour bénéficier d’une meilleure liberté de mouvement lors de leurs interventions.

Le filet anti-chute trouve également sa place dans un jardin, une terrasse ou une maison. Dans ce contexte, on peut s’en servir pour protéger des animaux domestiques ou encore sécuriser des travaux.

En fonction de l’usage prévu, vous avez en effet le choix entre 4 types de systèmes de filet de sécurité anti-chute :

  • Le système S ou filet avec ralingues : installation sur lieu de travail, surface d’extension d’au moins 35 m², fixation grâce à des cordes d’attaches et des ralingues périphériques ;
  • Le système T ou filet pour utilisation horizontale : déploiement sur plan de travail, compatible avec un pare-gravats, fixation sur console ;
  • Le système U ou filet pour utilisation verticale : déploiement entre un plan de travail et un garde-corps principal, fixation sur structure porteuse ;
  • Le système V : filet avec ralingue lié à un support de type gibet, fixation sur structure porteuse pour installation à ras le sol ou sur potences métalliques pour installation en hauteur.

Comment installer un filet anti-chute ?

L’installation d’un filet anti-chute respecte des normes bien spécifiques. C’est pourquoi vous devez impérativement confier cette tâche à des personnes qualifiées. La norme NF EN 1263-1 met en évidence les règles à suivre pour ce type de travaux :

  • La hauteur de chute ne dépasse pas les 3 m ;
  • Le filet est tendu et fixé sur des structures porteuses résistantes et fiables ;
  • La hauteur sous filet est suffisante (3 à 5 m pour une hauteur de chute de 2 m par exemple) ;
  • La résistance de chaque point d’ancrage est d’au moins 6 kN ;
  • Les points d’ancrage sont installés à moins de 2,5 m les unes des autres ;
  • L’espace entre la structure et le filet est inférieur à 100 mm et ne laisse pas passer un corps humain.

filet anti-chute chantier

Vous devez aussi choisir méticuleusement la technique d’ancrage. Ce choix dépend notamment de la structure porteuse. Optez par exemple pour un accrochage direct sur l’ossature. Pour ce faire, il est impératif de respecter la résistance conseillée pour les points d’ancrage. Ces points doivent aussi être bien espacés selon les recommandations du fabricant. Vous pouvez ensuite utiliser des accessoires d’ancrage (mousqueton ou crochet) pour parfaire les cordes d’attaches.

Autre alternative : réaliser un accrochage par câble métallique solidaire à l’ossature. Le câble doit afficher un diamètre de 12 mm. Veillez également à ce qu’il coulisse librement sur les points d’accrochage au niveau de l’ossature. Bien évidemment, vous pouvez le compléter avec différents accessoires d’ancrage.

Le filet anti-chute est-il sécurisé ?

Les filets de sécurité anti-chute répondent à des normes relativement strictes, les normes NF EN 1263-1 et NF EN 1263-2. Ils offrent un niveau de sécurité élevé sur tout type de chantier. Il en est de même lors des travaux en hauteur au sein des habitations.

Il est important de préciser que les filets anti-chute commercialisés sur le marché doivent fournir des renseignements précis par rapport à leurs caractéristiques. Ces informations sont affichées sur un écusson d’identification et comprennent :

  • le nom du fabricant,
  • la date de fabrication,
  • le type et la catégorie du filet,
  • la référence de l’article,
  • la résistance minimale de rupture de la maille (ISO 1806),
  • le numéro d’attestation de l’organisme certificateur ayant effectué les essais.

Pour finir, le filet anti-chute doit faire l’objet d’un contrôle périodique. Il faut le remplacer impérativement en cas de défaillance (usure des accessoires d’accrochage, ralingue cassée, utilisation pour la chute d’une personne…).

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn