Qu’est-ce qu’un syndic de copro bénévole ?

copro bénévole

Depuis la loi du 10 juillet 1965, une copropriété doit obligatoirement disposer d’un syndic de copropriété. Ce dernier permet la gestion de différentes tâches qui concernent les parties communes d’un immeuble. Il existe plusieurs formats de syndics dont notamment le syndic professionnel, mais aussi le syndic bénévole. Alors qu’est-ce qu’un syndic bénévole ? Comment peut-il être mis en place au sein d’une copropriété ? Quels sont les avantages à opter pour ce modèle ? Réponses !

Un syndic bénévole, qu’est-ce que c’est ?

Au sein d’une copropriété, le syndic de copropriété a pour rôle de gérer différentes tâches comptables et administratives nécessaires à la prise en charge des parties communes du bien. Obligatoire, le syndic est élu par les copropriétaires qui ont la possibilité de choisir entre plusieurs formats. Il y a le syndic de copropriété professionnel qui nécessite donc le plus souvent de faire appel à une entreprise spécialisée et il y a le syndic non professionnel qui peut être un syndic de copropriété bénévole. Celui que l’on appelle le syndic bénévole n’est pas une société, il peut s’agir d’un particulier qui doit aussi être un copropriétaire. En effet, tout copropriétaire (même celui qui ne possède qu’une place de parking sur les lieux) a la possibilité de se présenter comme syndic bénévole. Il aura alors à sa charge différentes tâches qui incombent au syndic de copropriété. Le syndic de copropriété bénévole est élu de la même manière qu’un syndic de copropriété classique, c’est-à-dire lors d’une Assemblée générale de copropriétaires. Un vote va permettre d’élire le nouveau syndic qui gèrera la copropriété. Il est également possible pour le syndic bénévole de percevoir une rémunération qui sera alors soumise à l’impôt sur le revenu.

Quel est le rôle du syndic bénévole ?

Le syndic bénévole se doit de prendre en charge les mêmes tâches qu’un syndic professionnel et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est préférable de confier cette mission à une personne en mesure de la prendre en charge. Cela signifie notamment :

  • organiser les Assemblées Générales annuelles ;
  • effectuer le suivi des contrats des prestataires ;
  • réaliser le budget prévisionnel et les appels de fonds (plus d’informations sur le sujet ici) ;
  • organiser la mise en place des travaux s’il y a lieu ;
  • assurer le respect du règlement de copropriété, etc.

Les tâches à prendre en charge pour un syndic de copropriété sont en effet nombreuses et le syndic bénévole devra donc se tenir informé de ses obligations de manière autonome pour pouvoir assurer son rôle.

Quels avantages à choisir un syndic bénévole ?

Opter pour un syndic bénévole comporte certains avantages. Tout d’abord, des économies vont pouvoir être réalisées par la copropriété puisqu’un syndic bénévole représente bien moins de dépenses qu’un syndic classique. Ainsi, les copropriétaires qui souhaitent limiter les frais auront tout intérêt à opter pour cette formule. Qui plus est, le syndic bénévole est généralement plus réactif puisque directement sur place et donc au cœur de la copropriété par comparaison à un syndic professionnel qui peut mettre du temps à prendre en charge les demandes qui lui sont faites. Cette proximité est d’ailleurs un autre avantage appréciable avec le fait d’opter pour un syndic bénévole, les relations sont simplifiées et plus agréables du fait que le syndic soit aussi un membre de la copropriété. Il est cependant important de s’assurer que la personne élue comme syndic bénévole dispose des compétences suffisantes pour prendre en charge ce rôle qui nécessite des connaissances bien précises, mais aussi d’y consacrer du temps.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn