Vente de terrain : les 5 étapes d’une étude de sol

La construction d’une maison est un investissement à la fois chronophage et coûteux. Il est donc essentiel d’en assurer la viabilité. Pour cela, l’étude de sol est une obligation. Elle permet d’acquérir une connaissance approfondie des caractéristiques du terrain et de lancer le déroulement des travaux sans crainte. Dans cet article, nous vous présentons les différentes étapes de cette étude.

Avoir recours aux services d’un bureau spécialisé en géotechnique

L’analyse du sol est une tâche complexe. Elle nécessite un panel de compétences clairement établi et ne saurait être réalisée par un amateur. C’est pourquoi, comme expliqué sur cette page, vous devez faire appel à un bureau spécialisé en géotechnique pour une étude de sol. Dès l’acceptation du contrat, vous serez en contact avec un géotechnicien.

Sa première tâche consiste à procéder à une recherche documentaire à grande échelle. Il s’informe sur la localisation du terrain, ses utilisations antérieures, les faits marquants liés à la future zone de construction, etc. Le géotechnicien s’arme de tous les outils pour mener à bien sa tâche.

Procéder à l’inspection du terrain

Une fois ses recherches préliminaires achevées, le géotechnicien se rend personnellement sur le terrain. Il va ainsi inspecter minutieusement le sol à différents endroits du terrain. Son but est de vérifier l’homogénéité du sol et de déterminer son degré d’humidité. Si la quantité d’eau se révèle être élevée, cela peut devenir un véritable calvaire après construction de la maison.

analyse du sol vente terrain

Mesurer le facteur risque

Le géotechnicien réalise une multitude de tests à l’aide de machines spécialisées. Équipé de son pénétromètre, il effectue un calcul de frottement et une estimation de la résistance dynamique du sol. Il essaie ensuite de détecter la présence de métaux ou minéraux problématiques. Notez qu’il suffit qu’un minéral aux propriétés acides soit présent pour que le béton finisse corrodé. Toutes ces manœuvres ont pour but de mesurer la viabilité du chantier.

Analyser le sol du terrain

Après avoir réalisé des tests sur le terrain, le géotechnicien passe à une méthode plus académique. Il prélève des échantillons du sol afin d’en analyser la composition. L’objectif principal est de déterminer la teneur en argile du terrain. Si elle est trop élevée, celui-ci ne sera pas exploitable pour un projet immobilier. Le géotechnicien en profite également pour effectuer un contrôle sous tous les angles.

Présenter les résultats de l’étude de sol

Une fois son analyse complète, le géotechnicien vous en présente les résultats. Il vous explique en détail son étude et conclut si le terrain est constructible ou non. Les recommandations du géotechnicien restent de simples indications. Légalement, vous êtes libre d’aller à l’encontre de ses propos. Néanmoins, nous vous affirmons que ce choix n’est pas avisé. L’étude effectuée par le géotechnicien se base sur des faits et la maîtrise de son métier. Il ne s’agit pas de prémonitions, mais d’une analyse scientifique rondement menée. Ainsi, les chances que les risques présentés prennent forme sont élevées. Il est donc préférable de prendre en compte ses conseils.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn