Isolation de toiture : à quoi sert le label RGE ?

Qu’elle se fasse par l’intérieur ou par l’extérieur, l’isolation de toiture est l’un des postes de travaux prioritaires dans le cadre de la rénovation énergétique d’un bâtiment. En effet, lorsque le toit est mal-isolé, on constate jusqu’à 30 % des pertes thermiques totales du bâtiment au niveau de cette paroi. Cela a également pour conséquence une forte chaleur en saison estivale et une infiltration de froid et d’humidité en hiver. On observe alors la perte de confort thermique et la hausse des besoins énergétiques. Si vous êtes sur le point de vous engager dans des travaux de rénovation énergétique ou de rénovation de toiture incluant l’isolation du toit et des combles, la concrétisation de votre projet requiert l’intervention d’un artisan RGE.

Misez sur les entreprises labellisées RGE pour l’isolation de toiture

Le label RGE (Reconnu garant de l’environnement) a été instauré en 2011 par les pouvoirs publics dans le cadre de la transition énergétique. À son origine, il ne concernait que les corps de métier concernés par la rénovation énergétique. Cependant, au fil du temps, son champ d’application s’est étendu aux prestations de maîtrise d’œuvre et d’ingénierie. Il est délivré par des organismes de labellisation accrédités par le Cofrac (Comité français d’accréditation) comme Qualibat, ÉCO artisan, Qualit’EnR, Qualifelec, Cequami, Certibat, etc. Tout au long de sa durée de validité qui est fixée à 4 ans, il est soumis à une évaluation annuelle.

Le label RGB permet aux particuliers de repérer facilement les artisans qualifiés et compétents comme Isoltoit, qui peuvent réaliser des travaux de rénovation énergétique de qualité pour leur toiture. En clair, la certification en question est une garantie de crédibilité, de qualité, de fiabilité et de travaux conformes aux normes thermiques en vigueur et respectueux de l’environnement. Elle n’est octroyée qu’aux professionnels du bâtiment qui ont :

  • choisi le bon organisme certificateur en fonction du ou des domaines de compétences visés,
  • rempli tous les prérequis exigés par cet organisme (ces prérequis peuvent différer d’un organisme à l’autre),
  • suivi une formation prodiguée par un organisme agréé en fonction des compétences retenues pour l’obtention du certificat RGE,
  • monté un dossier qui réunit généralement des critères administratifs, techniques et financiers,
  • été référencé par l’organisme certificateur,
  • passé haut la main un contrôle de réalisation sur un chantier.

isolation du toit, artisan labellisé RGB, rénovations énergétiques

Bénéficiez des aides publiques avec l’intervention d’un artisan RGE

Le 1er juillet 2014, le gouvernement a mis en vigueur le mécanisme de l’éco-conditionnalité. Ce dernier consiste en l’octroi d’aides financières à un particulier qui souhaite s’engager en faveur du développement durable et de la transition énergétique du parc immobilier français, au travers de travaux de rénovation énergétique.

Vous pouvez en profiter pour réduire au maximum votre reste à charge sur le coût total des travaux d’isolation de toiture. Le mécanisme de l’éco-conditionnalité a été créé dans le but d’inciter tous les Français à améliorer la performance et l’efficacité énergétique de leur bâtiment. Cependant, toutes les aides publiques concernées ne peuvent être octroyées que si les travaux de rénovation énergétique sont réalisés par des professionnels RGE.

Vous aurez donc compris qu’en vous affranchissant des prestations d’un artisan RGE, vous devez vous acquitter vous-même du montant total de la facture d’isolation de toiture. Ce dernier varie généralement entre 18 et 267 €/m² TTC en fonction de la technique d’isolation (par l’extérieur ou par l’intérieur), du type d’isolant utilisé, du type de toiture, de la technique de pose…

Découvrez les aides financières qui s’inscrivent dans le mécanisme de l’éco-conditionnalité, et auxquelles vous pourrez prétendre si vous confiez vos travaux de rénovation de toiture à un professionnel RGE.

Profitez du coup de pouce énergie

Figurant parmi les dispositifs des CEE (Certificats d’économies d’énergie), le coup de pouce énergie est maintenu pour les travaux d’isolation engagés avant le 30 juin 2022, d’après l’arrêté publié par le ministère de la Transition écologique et solidaire le 16 avril 2021. En revanche, le montant de la prime a été revu à la baisse depuis le 1er juillet 2021, ce qui a malheureusement mis fin aux offres à 1 €. Il n’est de ce fait plus possible pour les ménages précaires d’avoir un reste à charge à 0 €.

Il est désormais fixé à 12 €/m² d’isolant posé pour les ménages modestes et à 10 €/m² pour les autres ménages. Soulignons que le coup de pouce énergie ne concerne que l’isolation des combles et l’isolation des planchers bas. Cela dit, votre projet d’isolation de toiture se trouve jusqu’à aujourd’hui compris dans son champ d’application s’il est réalisé par un artisan RGE.

Demandez la subvention MaPrimeRénov’ distribuée par l’Anah

Remplaçant le programme Habiter Mieux de l’Anah et le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), la subvention MaPrimeRénov’ est prolongée en 2022 avec les mêmes montants qu’en 2021. Ce dispositif particulièrement incitatif concerne tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, mais également les copropriétés, indépendamment de leur niveau de ressources.

MaPrimeRénov’ concerne un large éventail de travaux de rénovation énergétique dont chacun doit être effectué par un professionnel labellisé RGE. Cependant, l’isolation des combles perdus n’y est pas éligible. Seules l’isolation thermique des combles aménagés ou aménageables, et celle des toitures-terrasses se trouvent dans son champ d’application. Son montant est calculé en fonction de la classe de revenus à laquelle sont répertoriés les ménages :

  • l’isolation thermique des combles aménagés ou aménageables : 7 €/m² pour les foyers à hauts revenus, 15 €/m² pour les revenus intermédiaires, 20 €/m² pour les revenus modestes et 25 €/m² pour les revenus très modestes,
  • l’isolation thermique des toitures-terrasses : 15 €/m² pour les foyers à hauts revenus, 40 €/m² pour les revenus intermédiaires, 60 €/m² pour les revenus modestes et 75 €/m² pour les revenus très modestes.

Bénéficiez de l’éco-PTZ

La loi de finances maintient ce dispositif jusqu’à la fin 2023. Il est renforcé depuis le 1er janvier 2022. Son montant maximum passera de 30 000 € à 50 000 € pour les rénovations globales. Sa durée de remboursement sera quant à elle prolongée à 20 ans, contre 15 ans auparavant. Il s’agit d’inciter les ménages français à entreprendre d’importants travaux de rénovation énergétique pour améliorer le classement DPE de leur résidence.

L’octroi de l’éco-PTZ est soumis à certaines conditions. Au-delà de l’intervention d’un artisan RGE, votre logement doit être occupé à titre de résidence principale (par vous-même ou par votre locataire) et avoir été achevé depuis plus de 24 mois. En ce qui concerne l’éligibilité de votre projet, vous n’avez rien à craindre puisque l’isolation thermique de la toiture (combles perdus, combles aménagés ou toitures-terrasses) est l’une des catégories de travaux éligibles.

Pour une simple isolation de toit, le montant de l’éco-PTZ ne pourra pas excéder les 15 000 €, contre 25 000 € si vous l’associez à une autre action éligible et 30 000 € si vous la combinez à au moins 2 autres postes de travaux éligibles. Notez qu’il vous est possible d’obtenir un second éco-PTZ pour le même bâtiment, 5 ans après l’obtention du premier, à condition que le montant total des deux n’excède pas le plafond en vigueur.

Les 3 aides publiques évoquées précédemment sont cumulables entre elles, ce qui vous permet de limiter au maximum votre reste à charge.

Comment savoir si un artisan est certifié RGE pour une rénovation de toiture ?

Pour savoir si le professionnel auquel vous désirez confier vos travaux d’isolation de toiture dispose d’une certification RGE authentique, vérifiez qu’il est inscrit sur la plateforme FAIRE. C’est un site mis en place par l’ADEME, le ministère de la Cohésion des territoires et le ministère de la Transition écologique et solidaire. Il regroupe tous les acteurs privés et publics des énergies renouvelables et de la rénovation énergétique. Si l’artisan n’y est pas référencé, alors passez votre chemin.

Rendez-vous également sur le site web de l’entreprise de rénovation et demandez-lui sa certification RGE. Assurez-vous ensuite que ce label est toujours en cours de validité. Il doit être actif de la date du devis jusqu’à la fin des travaux.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn