COVID-19 La reprise : Le marché du logement revient

###MD#le marché du logement fait un retour en force après le COVID-19##/MD##
Dès le mois de mai, nous voyons déjà des signes indiquant que le logement sera l’un des secteurs de l’économie qui ouvrira la voie du retour. L’examen de l’indicateur le plus précoce nous amène à conclure que le désir des familles d’adapter le logement à leurs besoins particuliers reste inébranlable.

Il n’y a pas de doute que le logement est l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie.

Nous pouvons voir la progression à la baisse et à la hausse des expositions au cours des derniers mois.
Cela n’aidera pas les clôtures en mai, qui sera probablement le creux des ventes de logements, ou en juin, qui pourrait être relativement anémique. Mais, l’augmentation significative des visites est de bon augure pour juillet et au-delà. Cela ne règle toujours pas le problème des faibles stocks auquel nous sommes confrontés depuis quatre ou cinq ans sur la plupart des marchés. De nombreuses sociétés de courtage, les MLS et les associations locales et nationales d’agents immobiliers signalent une augmentation du nombre de vendeurs qui retirent leur maison du marché parce qu’ils craignent qu’il y ait des gens dans leur maison ou parce qu’ils pensent que ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour vendre (voir aussi vente au enchere immobilier ) une maison. Ces deux problèmes vont probablement s’estomper quelque peu d’ici l’été.

 

Rappelons quelques principes de base. Pratiquement toutes les études sur les attitudes des consommateurs à l’égard de l’accession à la propriété restent positives, que la source de l’étude soit un groupe industriel ou un quelconque cabinet d’enquête ou de recherche extérieur. La génération Z, les Millennials, les Gen-Xers et les Boomers désirent toujours être propriétaires d’une maison. Deuxièmement, d’après une étude, les consommateurs pensent que faire appel à un agent immobilier est intelligent. Quelque 90 % d’entre eux ont déclaré avoir fait appel à un agent immobilier pour acheter ou vendre une maison en 2018 (contre 85 % lors de la même recherche en 2014), et 92 % des Millennials et des Gen-X ont déclaré avoir fait appel à un agent immobilier.
Ces fondamentaux semblent rester intacts. Même au milieu des défis de Covid-19 et de l’arrêt de l’économie, les familles faisaient la queue pour regarder les maisons à vendre. Si près de 20 % des travailleurs américains sont sans emploi au moment où nous écrivons ces lignes, cela signifie également que 80 % des Français sont toujours au travail.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn