Choisir un chauffe-eau thermodynamique plutôt qu’électrique

Partager sur

 

Pour des économies sur votre facture d’eau chaude, choisissez le chauffe-eau thermodynamique. En plus d’être écologique, c’est une installation qui ne coûte pas cher. Pour répondre aux besoins d’eau chaude sanitaire dans la maison, c’est une option performante et économique, éligible à plusieurs aides !

Le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique

 

Le chauffe-eau thermodynamique ou cumulus thermodynamique, est un dispositif permettant la production d’eau chaude sanitaire dans votre intérieur. Il fonctionne comme une pompe à chaleur PAC aérothermique, en usant des calories présentes dans l’air afin de réchauffer le liquide caloporteur. Ce fluide va ensuite restituer la chaleur au ballon d’eau dans le but de vous offrir de l’eau chaude. Dans le cas, où il fait trop froid en hiver, le système électrique doit prendre le relais. 

 

Sa composition

Au niveau d’un chauffe-eau thermodynamique on retrouve :

  • le PAC air eau avec un ventilateur ;
  • le système de commande avec programmateur de température ;
  • le ballon d’eau chaude sanitaire à accumulation avec une grande capacité de stockage ;
  • des sondes de soutirage ECS avec un condenseur ;
  • un échangeur hydraulique avec serpentin ;
  • une isolation interne grâce à sa mousse de polyuréthane.

Son installation et son entretien

L’installation est assez simple, car ne demande pas de système d’évacuation des fumées. Sa capacité va de 250 à 300 ml en moyenne, sachant que tous les jours une personne a besoin de 50 L par jour au moins. Il est donc nécessaire de compter le nombre de personnes occupant le foyer avant de faire votre choix. Comme la majorité des chauffe-eaux, il faut un entretien régulier afin de se protéger des risques de corrosion provoqués par l’accumulation de tartre. D’ailleurs, votre matériel sera protégé d’une surconsommation d’énergie. Il faut préciser que le bon déroulement de la pose de votre chauffe-eau thermodynamique sera surtout fonction du choix du professionnel que vous allez solliciter pour la mise en place. Il est recommandé de faire appel à un artisan certifié RGE ou reconnu garant de l’environnement. C’est un gage pour vous d’expertise et de qualité des travaux.

 

Les avantages du chauffe-eau thermodynamique

 

Grâce à un chauffe-eau thermodynamique, vous profiterez de plusieurs avantages. Vous effectuerez de bonnes économies d’énergie si l’on compare avec le chauffe-eau électrique. Même si son prix est assez élevé, cela sera rentabilisé grâce à un bon bénéfice. Dans tous les cas, il convient aussi bien à une construction neuve que dans le cadre d’un projet de rénovation répondant aux règlementations thermiques RT 2012. S’inscrivant dans une démarche de transition énergétique, ses émissions CO2 sont faibles. De plus, vous profiterez d’aides financières comme le TVA à taux réduit ou l’éco-ptz. 

 

Le choix du système d’installation à prévoir

 

Split ou Monobloc

Vous pouvez choisir entre deux modèles : 

  • la version monobloc intègre avec le ballon et la PAC dans un même dispositif ;
  • le modèle Split dispose d’une PAC distincte.

Air intérieur ou extérieur

Afin d’utiliser l’air ambiant intérieur, il faut disposer d’une pièce avec une superficie moyenne de 10 mètre carré. Choisissez un garage, une buanderie ou une pièce interne tempérée. Pour utiliser l’air extérieur, le chauffe-eau devra être relié sur l’extérieur par un gainage. Ces modèles ne fonctionnent moins bien si la température diminue en dessous de 5°C. Toutefois, ce type de Chauffe-eau a une résistance prenant le relais si les températures sont négatives. 

 

La puissance du chauffe-eau thermodynamique

 

Le chauffe-eau thermodynamique allie pompe à chaleur aérothermique à ballon d’eau. La performance sera ainsi décuplée. Néanmoins, pour évaluer la consommation d’un chauffe-eau de ce type, il faut juger le COP ou la quantité de chaleur produite/la quantité d’électricité consommée ainsi que le temps de chauffe.

 

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique

 

Pour un ballon de 300 L pouvant répondre aux besoins de toute la maison, vous devez prévoir entre 2000 et 4000 euros. Bien sûr, le prix est variable et sera en fonction de plusieurs facteurs comme : le prix de la main d’œuvre, le modèle sélectionné ou le type de logement dans lequel vous êtes. 

Mais ce qui est intéressant, c’est que vous pouvez optimiser le prix d’achat du chauffe-eau grâce à des subventions de l’Etat :

  • La Prime Effy, versée sous la forme d’un virement bancaire au terme de vos travaux (et dépendamment de vos revenus) ;
  • MaprimeRénov’ qui est une aide remise par l’Anah sans conditions de revenus ;
  • Le programme Habiter mieux sérénité de l’Anah, associe le versement d’une prime à l’accompagnement personnalisé grâce à un professionnel de la rénovation ;
  • L’éco-PTZ qui est un prêt bancaire à intérêt nul. Il peut aller jusqu’à 30 000 euros en fonction des projets.
Facebook
Twitter
LinkedIn